X

Récidive des militants de Corsica Libera, Ghjuventù Indipendentista et de l’Associu Sulidarità ce soir sur Ajaccio lors d’une campagne d’affichage. Un affichage qui concerne la demande d’Amnistie pour les prisonniers politiques, les recherchés ainsi que tous les militants poursuivis pour des actes politiques.

Campagne #Amnistia, et journée internationale des prisonniers politiques

Seconde campagne d’affichage donc, sous escorte de CRS, qui pendant quelques minutes ont suivi, précédé, attendu les militants qui affichaient, au cas où.

La semaine dernière 5 militants Sulidarità, Corsica Libera, Ghjuventù Indipendentista avaient été interpellés vendredi dernier, par une « horde de céhéresse » heureux d’avoir mis hors d’état de nuire des dangereux terroristes. L’après « charlie » est compliqué visiblement, mais uniquement pour les militants du mouvement national, dans les quartiers, tout baigne. Militants libérés dans la nuit de vendredi a samedi, puis convoqué le samedi au commissariat, une enquête est diligentée par le parquet, sait on jamais, des fois que. Confiscation des affiches du matériel de campagne; le retour de l’Etat de droit(e). Un Etat de droit que Bonnet et son GPS avaient brillamment illustrés en 1999.

Ce 17 avril est la journée internationales des prisonniers politiques, et à ce titre des actions ont lieu partout dans le monde. Ce vendredi sur Ajaccio, un militant de Corsica Libera est convoqué (encore) pour l’affichage de la semaine dernière. L’Associu Sulidarità, Corsica Libera, et les militants de la Ghjuventù Indipendentista seront donc présent pour soutenir ce patriote à partir de 18h00.

UneAmnistiaSulidarita (4)

Dans le cadre de la demande d’amnistie le mouvement national se met en branle, affiches, pétitions, réseaux sociaux, délibérations des Mairies, prises de position à l’Assemblée de Corse… Rien n’est laissé au hasard, et tout est programmé pour toucher le plus grand nombre afin de les faire adhérer à cette revendication hautement politique.

Ghjuventù Indipendentista, Corsica Libera et l’Associu Sulidarità montent au créneau et portent la revendication sur le terrain de la lutte de masse et de la lutte institutionnelle. Une demande (libération des patriotes) portée pendant des années par le mouvement clandestin, qui en juin 2014, a décidé de quitter la scène de la revendication armée.

Ce vendredi aussi, Sulidarità tient une conférence de presse sur Bastia pour parler des cas de Tomasini et Contadini.

Dimanche Sulidarità organise une conférence de presse et un repas de soutien sur Ajaccio dans le cadre de l’amnistie et du 17 avril. Venez nombreux.

I Scrianzati 

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)