X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Un nombre de permis de construire en chute libre, un chiffre d’affaires qui s’enfonce fortement depuis trois ans, des dépôts de bilan en nombre et des centaines d’emplois partis en fumée, voici les chiffres régionaux alarmants mis en avant par les professionnels du secteur BTP en Haute-Corse.

En alliance stratégique avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Haute-Corse, ceux-ci proposent aux collectivités locales un plan afin de sauver la filière BTP. Et dans ce plan, il n’est pas question de demander d’augmenter fortement la demande publique à court terme, même s’il s’agit d’un des trois objectifs à long terme, mais plutôt de revenir à des délais de paiement qui soient dans la norme.

truelle btp foncier

En effet, là où les entreprises ont obligation légale de régler leurs fournisseurs sous trente jours, les collectivités ont tendance à régler les travaux effectués dans les cent jours en moyenne, ce qui veut dire que les entreprises de BTP doivent régler leurs fournisseurs avec de l’argent qu’ils n’ont pas. De fait, parmi les propositions, figure la possibilité pour les collectivités de recourir à des prêts-relais à taux zéro afin de fluidifier les trésoreries, ce qui se fait déjà ailleurs, tout comme des avances jusqu’à 30% du prix des travaux.

On écoute Dominique Antoniotti, président de la fédération BTP2B.

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)