X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – C’est ce matin (lundi) à 11h que Bernard Cazeneuve et Marylise Lebrarnchu recevront les élus de la Corse dans le cadre d’une réunion on ne peut plus importante, celle relative à la réforme institutionnelle en Corse.

 Le groupe Communistes et Citoyens du Front de Gauche qui avait posé une question sur cette question à l’Exécutif a décidé, face à la réponse qu’on lui a apporté, de boycotter cette réunion. Cette réponse, rappelons le, a été on ne peut plus clair: il n’est pas question pour l’assemblée de Corse de demander de revenir sur le fameux article 13 de la loi NOTRe qui fixe, rappelons-le, la suppression des deux départements de Corse et la création d’une collectivité unique.

SantoniBrunelliAssembleeCorse (1)

La délégation corse sera composée des présidents de groupes de l’Assemblée, les parlementaires, les présidents des conseils départementaux, ainsi que les maires d’Ajaccio et de Bastia. On sait déjà que trois points essentiels vont être abordés au cours de cette réunion: le fameux article 13 de la Loi NOTRe qui fixe les modalités d’une collectivité unique, le mode de scrutin pour le vote à l’assemblée de Corse, et la fameuse prime qui continue à faire problème, et enfin la représentation territoriale avec le toujours hypothétique conseil des territoires. Dans quel état d’esprit les différentes forces politiques de l’île se rendent-elles à Paris?

Écoutez par exemple Marie-Antoinette Santoni-Brunelli, membre de l’opposition libérale à l’Assemblée de Corse.

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)