X

Il y a le sport et la défaite 4 à 0 pour le sporting après une décision arbitrale digne de la LFP et du PSG Qatar.

Et il y a la politique de la LFP et de son Président. Un Frédéric Thiriez, qui n’a pas osé descendre sur la pelouse avant le coup d’envoi de la finale de Coupe de la Ligue pour saluer les joueurs de Bastia.

Refus de serrer la main de Thiriez par le SC Bastia

A la fin du match, lors de la remise des médailles, les joueurs Bastiais ainsi que les dirigeants, et le staff ont boycotté Thiriez. Un à un, les joueurs sont passés devant lui, ont pris leur médaille, mais ont soigneusement évité de lui serrer la main. La plupart, dont l’entraîneur Ghislain Printant, ont arboré un t-shirt « Pas de match le 5 mai », en référence au drame de Furiani (5 mai 1992). Les Corses aimeraient qu’aucun match ne se joue à cette date, ce que refuse la Ligue.

Le Maire de Bastia dénonce l’attitude de Thiriez

Gilles Simeoni, élu Territorial de Femu A Corsica et Maire de bastia déclare ce dimanche « La Corse et 150 de ses élus demandent équité et respect pour le Sporting Club de Bastia et la sacralisation du 5 mai. La réponse de Thiriez et de la LFP : le mépris pour les joueurs et le choix de ne pas les saluer, une double peine injuste, une finale privée de sens après vingt minutes de jeu, la fête gâchée, l’interdiction de déployer la banderole du Collectif des victimes de la catastrophe de Furiani le 5 mai 1992… il y a longtemps que notre religion était faite. Désormais, plus personne ne peut faire semblant de ne pas savoir. Le Sporting et la Corse sont blessés, scandalisés et écoeurés. Mais malgré l’injustice et la colère, nos 30.000 supporters, notre équipe, notre entraîneur ont été exemplaires ! La plus belle, la plus digne et la plus forte des attitudes ! »

Le Maire de Bastia avait avant la finale écrit une lettre ouverte à remettre à Thiriez le soir du match.

Geronimi demande la démission de Frédéric Thiriez, ce raciste anti-corse

logo ThierezVadeRetroSCBcorseACAfootPierre-Marie Geronimi s’est exprimé au micro de RMC Sport. Le président bastiais demande la démission de Thiriez : « Si on veut être le président d’une ligue avec 41 clubs professionnels plutôt que 42, il faut s’en aller. Je n’en appelle pas seulement à Thiriez, j’en appelle aux pouvoirs publics, j’en appelle au ministre des tutelles, aux gens du gouvernement parce que ce qu’il s’est passé hier soir c’est intolérable, c’est inacceptable ! Je vais peut-être en faire rire certains mais hier Obama et Castro se sont serrés la main… Thiriez l’avait déjà montré il y a trois ans lorsqu’il n’avait pas voulu nous remettre le trophée de champion, il est raciste ! Raciste anti-corse, il l’a montré hier soir. Il fallait simplement dire que le football corse et les joueurs corses ne sont pas les lépreux du football français. Comme il aurait dû le faire le soir où il est allé platement s’excuser auprès du président du PSG de l’arbitrage soi-disant indigne, hier soir je ne l’ai pas vu descendre de la tribune. Mais il aurait dû déjà démissionner ce soir-là. Le Sporting le demande, il faut qu’il s’en aille. »

Printant ne mâche pas ses mots contre Thiriez

Ghislain Printant, l’entraîneur de Bastia, en veut à l’arbitre d’avoir sorti un carton rouge à l’encontre de Squillaci, samedi lors de la finale de Coupe de la Ligue (perdue 4-0 face au PSG). Mais il en veut encore plus à Frédéric Thiriez d’avoir zappé la présentation des équipes avant le coup d’envoi !

Frédéric Thiriez : « Il semblerait que les Corses m’en veulent »

ThiriezBroussardZuccarelliCorseSCB(Francescu Maria Antona – Alta Frequenza) – Le président de Ligue de Football Professionnel, Frédéric Thiriez, n’est pas descendu sur la pelouse ce soir (samedi), avant le coup d’envoi de Bastia-PSG, finale de la Coupe de la Ligue. « Il semblerait que les Corses m’en veulent » a-t-il indiqué sur RMC ce soir. « Je ne sais pas pourquoi mais j’en prends acte. Comme ce doit être un moment de joie et de fête, je ne veux pas qu’on ait l’impression que je me pavane » a déclaré Frédéric Thiriez. Ce dernier a donc choisi d’écourter le protocole. Chose curieuse lorsque l’on sait que l’ACA a été sanctionné d’une amende avec sursis voici quelques mois pour – justement – avoir légèrement modifié le protocole si cher à la Ligue avant un match. En effet, les enfants qui accompagnaient les joueurs au moment de leur entrée tenaient à la main un drapeau corse.

Interdiction de banderole « #PASDEMATCHLE5MAI » dans les tribunes

PAsdematchle5Mai-Furiani

La finale de la coupe de la ligue a donné l’occasion samedi au collectif des victimes du 5 Mai 1992 d’alerter une nouvelle fois l’opinion publique sur la démarche qu’il a engagée il y a 3 ans pour la sacralisation de la date de la terrible catastrophe du stade de Furiani. Mais si son message est passé la banderole proclamant « Pas de matcfh le 5 Mai » a été interdite dans l’enceinte de Saint Denis (lire ici)

JEAN ROSSI (C&P)

repressionanticorsebastiafinale

« La répression contre les supporters de Bastia avant même l’arrivée sur Paris, à l’image du traitement du dossier politique corse par Paris et ses gouvernements. »

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)