X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – 35, 6, 4, 6 : ce sont les chiffres clé du vote qui ce matin, peu avant deux heures, ont ponctué le débat sur le projet de PADDUC qui envoie ce dossier à présent aux devants de l’enquête publique.

A l’issue de celle-ci, au bout d’un mois, voire peut-être de deux, ce PADDUC reviendra devant l’assemblée de Corse afin d’y être voté, si c’est le cas, une toute dernière fois. Après le retrait du PADDUC présenté par l’ancienne équipe dirigeante de la CTC, la Corse sera enfin, et au bout de presque 30 ans, dotée d’un document de programmation qui va définir un développement économique, social et culturel clair. Le débat de cette nuit n’aura pas été totalement un remake de celui du 31 octobre dernier. FEMUACORSICAASSEMBLEEDECORSEEn effet, à l’automne, le projet de PADDUC avait recueilli 38 voix, et on constate donc aujourd’hui une légère déperdition. Si Jean-Charles Orsucci a reconnu dans le contenu de ce PADDUC un véritable « marqueur de gauche », celui-ci a recueilli également l’assentiment des deux groupes nationalistes. Corsica Libera, après avoir affirmé avoir toujours joué le jeu d’élaboration du texte, s’est déclaré tout de même pas totalement rassuré. Le groupe Femu a Corsica, s’il a voté lui aussi le texte, a tenu à émettre des « réserves profondes ». Il craint, qu’à l’occasion de la fameuse enquête publique, des pressions trop fortes s’exercent sur l’intégrité du texte et finalement parviennent à en dénaturer le contenu.

Ecoutez Jean-Christophe Angelini.

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)