X

Sulidarità tiendra une conférence de presse le vendredi 17 avril 2015, à partir de 10 heures au local de Bastia, rue Miot, pour dénoncer le sort réservé à Paul André CONTADINI et Stéphane TOMASINI et rappeler à travers ces deux cas particuliers le sort injuste qui est fait aux prisonniers politiques corses.

repressionSulidaritarassemblement-31

tomasiniStefanuDepuis Mai 2013, Stefanu Tomasini, 20 ans, soupçonné d’avoir participé à la tentative d’attentat de la sous-préfecture de Corti en 2012, est incarcéré dans une geôle française de façon préventive malgré l’absence TOTALE de preuves tangibles à son encontre. » Au mois de novembre 2014 il a été pris en compte, suite à sa demande, par l’Associu Sulidarità. Deux conférences de presse devaient se tenir en janvier dernier, mais l’actualité internationale (Charlie Hebdo) en décida autrement.

Son dossier (articles, photos…) sur corsicainfurmazione.org

Contadini Fev 2005-001 (3)Paul-André Contadini, 34 ans avait été interpellé le 7 décembre 2012 au matin lors d’un contrôle de routine des douaniers. Il a été condamné à 4 ans de prison en mai 2014, il est depuis son incarcération emprisonné en France, à Fresnes, il n’a toujours été rapproché de sa famille.

Quelques dates:

7 décembre 2012 : Interpellé lors d’un contrôle routier. Déporté et incarcéré en France.

Novembre 2013 : Son dossier est fermé par le juge et il peut donc bénéficier du rapprochement familial en fonction de l’article 34.

Le Dimanche 9 Mars 2014 L’Associu Sulidarità s’indigne de la situation de Paul André Contadini, de son « non rapprochement ». Sulidarità souligne que l’article 34 de la loi pénitentiaire stipule que “les prévenus dont l’instruction est terminée et qui attendent leur comparution devant la juridiction de jugement peuvent bénéficier d’un rapprochement familial jusqu’à leur comparution”. Une loi qui n’a jamais été appliquée aux prisonniers politiques corses souligne l’associu, qui s’indigne aussi du comportement de certains surveillants à l’égard de Paul-André Contadini. (Communication officielle de Sulidarità)

Il a été condamné mardi 13 mai 2014 à quatre années d’emprisonnement par le tribunal correctionnel de Paris. Des réquisitions qui avaient suscité l’indignation du conseil de M. Contadini, Me Eric Barbolosi.

Depuis il n’a toujours pas été rapproché de sa famille…

I SCRIANZATI

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)