X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Ce mardi, le conseil municipal de Bastia avait un dossier de la plus haute importance à traiter, celui du vote du budget 2015.

MilaniSimeoniTatti-ToutSaufZuccarelliETsimoniEt le début d’apaisement à la CAB a porté ses fruits, puisque le groupe de François Tatti est resté fidèle au vote de la majorité municipale, seule l’opposition se prononçant contre le budget. Celui-ci suit plusieurs principes, à savoir une pression fiscale inchangée, un investissement maintenu, une politique d’économies mise en place et des acquis sociaux maintenus par le personnel. L’une des polémiques entre majorité et opposition a eu lieu sur l’augmentation de 1,9 million d’euros des dépenses de personnel. Une augmentation imputable pour 818 000 euros à l’ancienne majorité selon le maire de Bastia, qui a dénoncé la non-prise en compte des rythmes scolaires et l’embauche de dix-huit personnes le 10 mars 2014, à treize jours du premier tour des dernières municipales, Gilles Simeoni affirmant avoir reçu un courrier du préfet de Haute-Corse lui demandant de prononcer l’illégalité de ces embauches faites hors appel à candidatures.

On écoute Gilles Simeoni, le maire de Bastia.

 

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)