X

(CORSE MATIN) Pierre Mattei se dit satisfait de la décision des magistrats administratifs. Le directeur général de la compagnie requérante estime que le dispositif de la DSP n’est pas le bon pour la desserte maritime de service public de la Corse.

Petru-CorsicaFerries-MATTEI

« C’est une nouvelle avancée juridique pour Corsica Ferries qui a été écartée à tort de l’appel d’offres alors que son offre était très compétitive et sous la pression de concurrents qui l’étaient beaucoup moins. Le tribunal suggère, comme l’autorité de la concurrence avant lui, de se poser la question de l’éventualité d’un système d’obligations de service public car la DSP n’est pas forcément le meilleur système de desserte. Il a conduit jusqu’à présent à de nombreux contentieux et au versement d’aides d’Etat qui courent le risque d’être déclarées illégales par la Commission européenne et de devoir être remboursées. Nous serons vigilants et présents pour que la concurrence joue son rôle dans le respect de règles qui sont une réelle opportunité pour la Corse de maîtriser son système de continuité territoriale. »

LIRE LA SUITE SUR CORSE MATIN

logo corsematin2011

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)