Produit CORSU E RIBELLU

X

A l’occasion de la prochaine session de l’Assemblée de Corse, voici la motion « génocide Arménien » deposée par Jean Biancucci au nom de Femu A Corsica:

Le 24 avril 1915 débutait l’extermination des arméniens de l’Empire Ottoman, par le régime Jeune-Turc, ce qui eut pour conséquence la disparition quasi-totale du peuple arménien de sa terre d’origine et la dispersion des survivants dans le monde entier.

femuAcorsicaCTCassembleecorse

Considérant que :
100 ans, après cette tragédie de l’histoire nous interpelle. Le Peuple Corse, ses élus doivent prendre leur part dans la prise de conscience et la reconnaissance de ce crime contre le Peuple Arménien.

Considérant que :
-L’Assemblée de Corse, à travers ses sensibilités doit marquer de manière significative sa volonté de contribuer à la réparation historique de ce drame international.

Considérant,  -en conformité avec la loi française n°2001-70 du 29 janvier 2001 et la résolution du Parlement Européen en date du 18 juin 1987 –    que :
-« les événements qui se sont déroulés à partir du 24 avril 1915 constituent un génocide », tel que défini par la Convention des Nations Unies pour la prévention et la répression du crime de génocide du 9 décembre 1948.

Considérant que :
-La Turquie qui souhaite adhérer à l’Union Européenne doit faire face à son passé.

L’Assemblée de Corse

Demande :
-Que la Turquie reconnaisse le crime de génocide perpétré par le régime Jeune-Turc à l’encontre du Peuple Arménien
Souhaite :
-Que la Turquie établisse des relations harmonieuses avec la République d’Arménie
Invite :
-Le gouvernement de la République française à transmettre cette délibération aux autorités compétentes d’Arménie et de Turquie.

FEMU A CORSICA