X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Je fais partie de la majorité municipale mais je laisse mon étiquette de droite seulement sur le perron de la mairie, voilà en substance ce qu’a affirmé haut et fort Jean-Louis Milani, qui va, comme prévu, retrouver le groupe libéral du conseil départemental.

AltaFrequenza

Une position qui, selon lui, ne l’empêche pas de respecter l’accord signé avant les départementales, car s’il ne siège pas dans le même groupe que les trois autres élus de la majorité municipale, réunis au sein du groupe Inseme de Vanina le Bomin, il est tout de même un conseiller départemental d’opposition. Et si lors du vote pour la présidence du CG2B, celui-ci a donné sa voix à Jean Dominici, candidat de la famille libérale, son absence a été remarquée lors du vote pour les vice-présidences, où le reste du groupe libéral a voté en faveur de la liste de la majorité, qui a donné la huitième vice-présidence à une élue libérale, Charlotte Terrighi, binôme de Jean Dominici sur le canton de Borgo. Un vote où le groupe Inseme avait présenté sa propre liste, ce qui peut laisser penser que cette absence a pu marquer un souhait de neutralité visant à ne pas voter en faveur d’une liste de la majorité départementale.

On écoute Jean-Louis Milani, conseiller départemental du canton de Bastia-II

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)