X

(Alcudina) Entretien. Empêtré dans les affaires municipales bastiaises, Gilles Simeoni n’a pu se rendre à Porto-Vecchio pour la réunion publique organisée par Inseme per a Corsica. Jean-Felix Acquaviva, membre de l’exécutif, a répondu à nos questions.

alcudinaTitre

Alcudina : pourquoi cette réunion à Porto-Vecchio ?
Jean-Felix Acquaviva : Inseme per a Corsica a décidé de reprendre son bâton de pèlerin pour organiser des réunions de territoires afin de réinvestir le terrain politique, de remettre en marche le potentiel des militants, adhérents, intéressés par cet espace de convergence. L’objectif est de créer une feuille de route pour les prochaines élections territoriales qui sera le produit de ces débats. Nous devons être à la hauteur des enjeux qui nous attendent.

Alcudina : Jean-Christophe Angelini est en faveur de la fusion des mouvements de Femu a Corsica (PNC, Inseme, Chjama), vous êtes d’accord
Jean-Felix Acquaviva : On ne fait pas en huit mois ce que l’on n’a pas fait en cinq ans et il y a eu des raisons à cela. Femu a Corsica n’a été qu’un groupe d’élus à l’Assemblée Territoriale, il faut d’abord faire fonctionner Femu a Corsica, le structurer, lui donner un projet et proposer un contrat politique avec les Corses.

Lire la suite sur Alcudina

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)