X

(CORSE MATIN) Les lendemains de victoire donnent parfois… la gueule de bois. À Bastia, les binômes estampillés majorité municipale n’ont pas réussi le grand chelem.

logo corsematin2011

De Ville-di-Pietrabugno à Lupino, le territoire découpé en trois cantons est tombé dans l’escarcelle de l’alliance scellée en 2014 autour de Gilles Simeoni. Les accords conclus entre toutes les composantes (nationaliste, droite, Mouvement Corse Démocrate et gauche progressiste d’Emmanuelle de Gentili) ont toutefois trouvé leur limite géographique. Le binôme investi dans le canton de Bastia IV n’a pas eu raison du maire de Furiani, Michel Simonpietri, qui l’a emporté haut la main.

(LIRE LA SUITE SUR CORSE MATIN)

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)