X

(CORSE MATIN) Aucune détonation, aucun témoin, aucune scène de crime. De quoi laisser les enquêteurs balanins de la gendarmerie dans un certain flou

logo corsematin2011

. Hier, visiblement à l’heure du repas, Antoine-Jacques dit « Jacky » Rossi, âgé de 49 ans, a été atteint « par au moins trois projectiles, deux à l’abdomen et un au pied, ses jours ne sont pas en danger », confirmait hier soir Nicolas Bessone, procureur de Bastia. Si l’arme n’a pu être identifiée, ou les douilles ramassées sur les lieux, il semble selon les premières constatations qu’il s’agisse de projectiles de « 9mm ».

« Les plaies correspondent, mais pour l’heure, il est impossible de confirmer cette information. Une certitude, il ne s’agit pas de plomb », évoquait hier soir une source proche de l’affaire.

Jacky Rossi a été conduit au centre hospitalier Calvi-Balagne par une personne, dont l’identité n’était toujours pas connue hier soir. Vers 14 heures, il a été pris en charge par les médecins, puis, avant 15 heures, il a été évacué vers le centre hospitalier de Bastia où il a été opéré. Si son pronostic vital n’était pas engagé, son état de santé nécessitait tout de même ce transfert.Ce dernier s’est fait en deux temps, faute de moyen aérien.

(LIRE LA SUITE SUR CORSE MATIN)

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)