X

(CORSE MATIN) Antoine Peretti a plusieurs habits d’apparat. Son costume de directeur régional adjoint du Pôle emploi, il l’a dévêtu à l’heure de la retraite pour se consacrer à celui de maire d’Azilone.

logo corsematin2011

Cette semaine, c’est la soutane qu’il porte à plein-temps. Vingt-six ans de diaconat ont fait de lui une figure emblématique pour les fidèles.

Mariages, messes d’enterrements, baptêmes, le diacre sexagénaire est réclamé au-delà du canton. Dans la vallée du Panicale, où il a grandi et a connu « le froid glacial de l’hiver », on le hèle pourtant d’un simple : « Antò ». Y compris à l’église. Aux églises plutôt, puisqu’il s’affaire depuis la semaine dernière au sein de sa « communauté interparoissiale ». Ampaza, Zigliara, Azilone et Forciolo. Quatre lieux de culte, chacun avec son caractère et son histoire, qui se remarquent au premier coup d’oeil.

(LIRE LA SUITE SUR CORSE MATIN)

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)