Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Jean-Jacques Panunzi a certainement dormi sur ses deux oreilles cette nuit après avoir appris les résultats de l’élection départementale. .

AltaFrequenza

La majorité de droite du conseil général sudiste en effet réalise un parcours presque parfait dans une élection très particulière qui a vu la moitié des cantons disparaître alors qu’apparaissaient les fameux binômes, figure de proue de la parité. Exit donc les 22 cantons sudistes et bonjour à la nouvelle organisation cantonale et ses 11 unités. Mis à part Nathalie Ruggeri, contrainte à un second tour pour cause de faible participation, elle ne réalise pas les 25 % des inscrits requis, Jean-Jacques Panunzi pourra bénéficier dès le premier tour d’une avance « impériale ». Huit cantons lui sont déjà acquis, un 9e le serra dimanche prochain et les deux cantons restants, le 8 avec Alexandre Sarrola et le 9 avec José Pierre Mozziconacci ne représentent pas vraiment une gauche pure et dure. Carton plein par contre pour la droite ajaccienne qui rafle la mise partout et qui reprend le seul canton manquant, l’ex 3e détenu par François Casasoprana. Ce 2e canton d’Ajaccio était le point de mire de tous les observateurs car s’y jouait le troisième round de l’élection municipale et çà n’a pas manqué! François Casasoprana a été contraint de passer à la caisse; ce qu’il a fait et ce qui l’a mis dans une colère à peine contenue.

Ecoutez François Casasoprana