Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 21 juin 2018 à 09h33) Paul Félix Benedetti et Jean-François Gandon sont convoqués ce matin à 10h30 à la gendarmerie de Borgu, dans une procédure du parquet de Bastia, sans aucune plainte, pour « tags en réunion » suite à la dénonciation, par Core In Fronte, de 48 logements réservés aux gendarmes à Lucciana.

Le mouvement nationaliste avait manifesté pour dénoncer l’achat par une société d’aménagements immobiliers du sud de la France de logements dans une nouvelle résidence, destinés à héberger des gendarmes et leurs familles. Selon Corse matin, les hommes de la brigade de Borgu avaient constaté sur les murs du bâtiment des tags en langue corse appelant la société immobilière à quitter les lieux et les gendarmes à rester en caserne.


Après l’audition, Core In Fronte Communique :

Paul Felix Benedetti et Jean François Gandon, entendus ce matin pour dégradation en réunion, suite à la conférence de presse de samedi dernier à Lucciana. Cette procédure grotesque du parquet de Bastia, alors qu’Il n’y a eu aucun dégât, est une provocation.
Nous y répondrons en continuant notre combat pour un aménagement du territoire et une politique de logements au profit des corses. Nous appellons à un rassemblement Mardi 26 juin à 18h à Lucciana devant le chantier Lucciana Centru.

E CASE CORSE À I CORSI.

CORE IN FRONTE


#Corse – Suite à la conférence de presse de @CoreInFronte, un militant convoqué et entendu pour « tags en réunion »