Produit CORSU E RIBELLU

X

(U LEVANTE) Forêts anciennes de Méditerranée: le WWF a classé des peuplements de Corse dans le Top 10 des hauts lieux de naturalité français.

levante2 littoral

L’homme façonne son environnement selon ses besoins. Il modifie la répartition, la naturalité et la dynamique des écosystèmes pour l’agriculture, l’élevage, la production de bois ou l’urbanisation. Au cœur de l’écosystème forestier, la main de l’homme joue avec le fonctionnement naturel, arrache de la biomasse, raccourcit les cycles de vie et dicte ses choix (essences forestières et dimensions des arbres). Sous nos climats tempérés, sans l’homme, la forêt serait partout.

En France métropolitaine, 30 % du territoire est actuellement boisé et 79 % des forêts présentent une structure régulière et sont âgées de moins de 100 ans ; moins de 3 % des forêts ont dépassé l’âge d’exploitabilité (âge fixé de récolte pour la production de bois).

De 2010 à 2013 dans le cadre du programme Forêts anciennes, le WWF France a mené une étude destinée à caractériser la naturalité des forêts françaises, notamment celles de Méditerranée.

33 forêts réparties dans 13 départements ont été étudiées. En Corse, 9 forêts ont été prospectées : les sapinières matures de Ciamannacce et Zonza, la hêtraie mature de Zicavu et la hêtraie adulte de San Petru d’Accia, les chênaies vertes matures du Fangu et de l’Ospedale, la chênaie blanche de Stella et les pineraies de pin laricio du Melu et de Rospa Sorba.

Le degré de naturalité d’une forêt est traduit par l’ancienneté et la maturité des boisements qui la composent.

La suite du dossier sur LIEN 1