Produit CORSU E RIBELLU

X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – L’auditorium du Palais des Congrès d’Ajaccio affichait complet hier soir (vendredi) pour le meeting de la coordination politique mise en place l’an dernier dans le but de défendre les délibérations ô combien importantes votées par l’assemblée de Corse.

Mais il a été surtout question d’un point crucial, celui concernant une demande d’amnistie des prisonniers politiques corses. Si les nationalistes Jean-Guy Talamoni, Jean-Christophe Angelini ou encore Gilles Simeoni par exemple étaient à la tribune, on notait aussi la présence des élus territoriaux de gauche Jean-Baptiste Luccioni et Jean-Charles Orsucci, ce dernier étant à l’origine de cette demande d’amnistie. Des personnalités de la société civile étaient également présentes comme André Paccou, pour la Ligue des Droits de l’Homme, ou encore dans la salle le président de la CGPME Corsica et membre du collectif Dumane da Fà, Jean-André Miniconi. À noter que des messages de soutien de Simon Renucci, Maria Giudicelli et Vincent Carlotti, empêchés d’assister à cette réunion, ont été lus à la tribune.

Avec une pensée pour Petru Paoli, membre de l’exécutif de Corsica Libera interpellé et mis en examen depuis plusieurs semaines, tout le monde s’accordait à dire que cette question de l’amnistie constitue véritablement un gage déterminant pour la paix en Corse. 

meetingAmnistieReforme6mars2015 (47)Voici l’intervention :

Photos du Meeting

Vidéos du Meeting

Articles et revue de presse du Meeting