Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – publié le 20 juin 2018 à 12h58) Core In Fronte appelle l’ensemble du peuple corse à se tenir prêt à la mobilisation, auprès de Petru Alessandri et Alanu Ferrandi.

Nos frères, après avoir assumé avec responsabilité leurs actes de résistance et accompli sans encombre la totalité de leur peine de sûreté, se voient aujourd’hui contraints d’en appeler à la mobilisation pour la simple application du droit.

L’Etat français, toujours si prompt à donner des leçons de démocratie, tente depuis près de trois siècle de nous imposer sa vision injuste et inégalitaire de l’état de droit : Celle dans laquelle il n’applique et ne respecte ses propres lois que dans son intérêt propre.

Cette faculté à changer et contourner sans cesse les règles du jeu ne se voit que dans les Etats nations impérialistes et coloniaux, qui pensent pouvoir imposer leur présence à jamais par la force, le mépris ou le mensonge.

Le peuple corse ne sera pas éternellement dupe et las de tendre la main. Il exige le retour immédiat de tous ses enfants détenus loin de leurs familles et de leur terre.

A ce titre, il serait pertinent que le collectif des avocats corses, nouvellement constitué pour lutter juridiquement contre le racisme anti corse, s’engage également dans la recherche des voies et moyens d’agir en justice pour obliger la France à appliquer le Droit et ses propres lois, en ce qui concerne les prisonniers politiques.

Pour sa part Core in Fronte assumera, avec gravité et responsabilité, sa présence inconditionnelle auprès de tous ceux qui s’élèveront devant les perpétuelles injustices faites au peuple corse et à ses enfants, prisonniers politiques et otages de la raison d’un Etat qui confond volonté de paix avec capitulation.

CORE IN FRONTE
20 juin 2018