Produit CORSU E RIBELLU

X

La Ghjuventù Indipendentista représente quelque chose. Un renouveau militant, une réappropriation, une rénovation de la lutte de ibération corse par l’émergence d’une nouvelle génération.

Elle n’a rien à voir avec ces jeunes perdus, francisés jusqu’au plus profond de leur conscience, accablés par le complexe du colonisé et incapables de s’en libérer. Ceux-là qui, poussés par l’instinct d’autochtones, tirent des pierres sur les sbires de la répression française et, par peur des foudres du colonialisme, regardent ensuite leurs pieds devant les tribunaux et les procureurs, pitoyables et lâches, comme nous avons pu le voir il y a quelques semaines.

BattiniNicolasGhjuventuIndipendentista (1)La Ghjuventù Indipendentista c’est ce que nous avons vu en novembre dernier à Versailles ainsi qu’hier à Bastia. La Ghjuventù Indipendentista c’est la jeunesse nationaliste, anti-impérialiste, politisée, disciplinée, conscientisée, émancipée par la formation idéologique et la pratique militante. C’est la jeunesse corse mue par la mémoire vivante du peuple corse, laminée et lacérée par 250ans d’occupation française, mais malgré tout ardente et pour toujours réveillée. C’est la jeunesse qui refuse la disparition programmée, l’assimilation française et la soumission à l’ennemi. C’est le jeunesse rebelle qui se lève devant les tribunaux étrangers, fière et déterminée, armée de déclarations politiques, en leur disant en face : »A FRANCIA FORA ! », sans craindre leur verdict.

O Corsi ! Siamu tutti fieri di sti militanti schjetti, mai intimuriti è sempre fidi à l’andatura di quarant’anni di lotta. Ponu trimà l’imperialisti francesi chi, per i quarant’anni chi anu da vene, li ci vulerà à cuntà cù sta generazione d’accaniti insottumittevuli.

Militanti ! Sappiatella tutti ! I prigiuneri pulitichi corsi ritrovanu fede è curagiu vedenduli, giovanni di vint’anni, arrizzatti, decisi, per purtà a voce di a Corsica Nazione !
Militanti ! Site voi la nostra cuscenza, quella di u Populu Corsu chi ha da ricunquistà i so diritti naziunali è a so libertà !
Militanti ! Oghje è più che mai, ricevite u salutu fraternu mandatu da ste prigione culuniale. Glori’à voi patriotti, sangue corsu mai arresu !

Evviva a Ghjuventù Indipendentista ! »

Niculaiu Battini, patriottu corsu incarceratu