Produit CORSU E RIBELLU

X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Ce mardi, les événements du 4 juillet 2014 à la préfecture de Haute-Corse, où des socioprofessionnels avaient été délogés de leur occupation dans le cadre du conflit de la SNCM par des gendarmes mobiles et des CRS étaient jugés devant le tribunal de Bastia.

AltaFrequenza

Le procureur de la République de Bastia Nicolas Bessone a livré ses réquisitions. Concernant Claude Luque, socioprofessionnel à la fois prévenu et victime dans ce procès, le procureur a requis deux mois de prison avec sursis pour rébellion et outrage. Concernant les deux gendarmes prévenus, le procureur a requis de quatre à cinq mois de prison avec sursis pour violences volontaires par un dépositaire de l’autorité publique.

Un peu plus de trente socioprofessionnels dont de nombreux présents lors de l’occupation assistaient à ce procès ou les deux gendarmes étaient absents, alors que le verdict sera rendu le 24 mars. L’avocate de ces derniers, Maître Virginie Pin, attend quant à elle avec sérénité le verdict.

On l’écoute