Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 18 juin 2018 à 16h48) Un militant de Core In Fronte, convoqué au prétexte d’une procédure FIJAIT à son encontre, a finalement été entendu ce jour par la gendarmerie, « pour Tags en réunion » à la demande d’une juge de Bastia, suite à La conférence de presse de samedi.

Core in Fronte assume collectivement ses actions et répondra à cette provocation en continuant le combat politique contre le projet de Lucciana.

Le projet d’implanter 48 logements de gendarmes dans la promotion de SPLM, une société varoise, achetés par une filiale de la caisse de dépôt et consignation, ne peut se faire en catimini. La Corse doit penser elle même son aménagement du territoire et répondre aux difficultés pour le jeunesse corse à accéder à la propriété.

Nous demandons un positionnement public du conseil municipal de Lucciana et un positionnement du Président de l’exécutif de la CDC sur la présence de SPLM en Corse et contre l’implantation ubuesque des gendarmes sur le site de « Lucciana centru ».

« Caserne de gendarmerie clandestine »
La répression comme seule réponse !

Nous appellerons à un nouveau rassemblement à Lucciana dans les prochains jours sur le site.

#DaPerNoi

CORE IN FRONTE