Produit CORSU E RIBELLU

X

(CORSE MATIN)Pas un seul candidat « estampillé UMP » aux élections départementales : la présidente de la fédération de la Haute-Corse monte au créneau pour déplorer cette absence dans la perspective des territoriales

logo corsematin2011

Stéphanie Grimaldi ne cautionne pas l’accord politique de Bastia relatif aux élections départementales, dans le droit fil de celui qui avait été conclu aux municipales, parce que ce nouveau pacte intervenu, selon elle, sans concertation préalable congédie son parti de la course.

La présidente de la Fédération UMP de la Haute-Corse le fait savoir publiquement après avoir exprimé sa frustration auprès de Nicolas Sarkozy, le patron du mouvement qui l’a reçue il y a quelques jours à Paris.

Un nouvel épisode qui montre que la famille libérale n’en a pas fini avec ses vieux démons de la division, cinq mois après les sénatoriales où de nombreux suffrages de droite avaient fait défaut à Anne-Marie Natali, la maire de Borgo, qui rumine encore les conditions de sa défaite.

(LIRE LA SUITE SUR CORSE MATIN)