X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Ce jeudi avait lieu pour la première fois depuis plusieurs années une assemblée générale de la fédération de Haute-Corse du Parti Radical de Gauche.

AltaFrequenza

Et d’une certaine façon, la composition de l’assistance, majoritairement bastiaise, reflétait ce que sera la stratégie du PRG pour les départementales du mois prochain. En effet, le PRG n’a investi que trois binômes, sur les cantons de Bastia II, Bastia III et Bastia IV, et soutient la candidature de Jean Geronimi dans le canton de Bastia I. Aucun candidat investi ou officiellement soutenu hors des confins de la ville de Bastia, ce qui pourra en étonner plus d’une lorsque l’on sait que la majorité départementale actuelle est de couleur radicale. Si l’on prend le parti du côté des instances du PRG de soutenir globalement les porteurs des valeurs radicales, les cas du Cap Corse et du canton de Golo-Morosaglia où deux binômes proches du PRG s’affronteront a compliqué la donne pour le parti qui a préféré ne pas donner de soutien. Sans compter des situations comme celui du canton Bastia IV, où Michel Simonpietri, successeur de François Vendasi à la mairie de Furiani l’an dernier et dont nombre d’adjoints sont membres du PRG, devrait bénéficier du soutien au moins officieux des alliances entre gauche, droite et nationalistes modérés à la communauté d’agglomération de Bastia.

On écoute Alex Alessandrini, président de la fédération PRG de Haute-Corse

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)