X

Notre mouvement s’est refusé à présenter des candidatures aux prochaines élections cantonales.Les conseils généraux sont les dispositifs privilégiés des politiques clanistes.

Via les prébendes sociales, ce sont des capteurs de suffrages qui maintiennent en état de dépendance, les couches parmi les plus fragiles de notre société.

Cet argument principal nous avait conduit dans un premier temps à lancer un appel pour un boycott de cette consultation.

Il s’avère cependant que l’appareil d’Etat et ce gouvernement poursuivent une politique de répression à l’encontre d’une partie du mouvement national.

Aujourd’hui ce sont A Ghjuventù Indipendentista et Corsica Libera qui font l’objet de ce harcèlement. Plus largement tous ceux, formations politiques, syndicats et associations, qui ne soumettent pas à l’ordre colonial, sont potentiellement des cibles de prédilection.

CorsicaLiberauneCantonales2015En signe de solidarité et en dépit de la nature des élections à venir,nous appelons tous les corses qui se refusent à admettre le diktat de l’appareil d’Etat à voter et faire voter pour les candidats et candidates présentés par Corsica Libera.

Au soir du premier tour il faut que le message soit clair.

Les arrestations et les gardes à vue ne peuvent en aucun cas être banalisées. Toute recherche de solution politique passe par l’arrêt sans condition de cette dynamique du tout répressif.

A MANCA

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)