X

Ce soir les militants de Corsica Libera et de Sulidarità sont rassemblés devant la Préfecture d’Ajaccio après 3 soirées de mobilisation. Mobilisations en soutien à Jean Do, Philippe, Fernand et Pierre, tous militants de Corsica Libera. Pierre Paoli, membre de l’exécutif de Corsica Libera a été transféré à Paris ce matin, afin d’être entendu par un juge parisien qui instruit l’affaire pour laquelle il a été interpellé lundi matin à l’aube.

I Scrianzati

Voici le tract distribué ce soir devant la préfecture (photos, vidéos et Compte rendu dans la soirée sur ce lien)

Seulement quelques jours après   la venue de deux ministres du gouvernement français en Corse, qui outre la  prise en compte de la volonté majoritaire des  corses de structurer  leur architecture institutionnelle avec une   collectivité territoriale unique «ce qui  est le  minima du minima », ils ont clairement entretenu un  flou artistique quand aux   questions fondamentales qui conditionnent l’avenir de notre peuple.

repressionrassemblementUNE (3)

Les corses, étaient en droit d’attendre, au moins,  les intentions de ce gouvernement  sur ces sujets, à défaut d’une  réponse définitive.
Rien de cela n’est intervenu, sauf la répression minutieusement orchestre contre des responsables de notre mouvement.

Alors que Corsica libera s’est engagé loyalement dans une volonté constructive de recherche d’une solution politique à la faveur de l’importante initiative prise par le FLNC, le gouvernement qui maitrise et oriente, l’action de la juridiction spéciale de l’anti terrorisme à traduit par des manœuvres répressives, sa vision sur la perspective d’engager en Corse une autre politique et de saisir l’opportunité de mettre fin à un conflit historique afin de s’engager résolument sur le chemin de la paix.

Ce n’est pas un hasard, ni une quelquonque coïncidence, si l’on s’attaque ainsi à Corsica Libera. Mais c’est surtout à cause du rôle déterminant que notre organisation joue dans la construction d’une politique, qui a dors et déjà abouti à un large consensus de la classe politique insulaire, et qui pose à Paris les vrais problématiques et les préoccupations du peuple corse pour son devenir.

Partout dans le monde, les différentes situations conflictuelles qui ont pu se résoudre, ne l’ont jamais été ni par la force ni par la répression.

La paix ne peut s’établir durablement que par le dialogue et la recherche d’un équilibre politique entre les parties en présence. c’est bien cela que prône corsica libera en mettant dans la balance des discutions avec l’Etat français , plusieurs propositions institutionnelles politiques, culturelles , économiques et sociales, constructives, avec la légitime condition sine qua non, de l’arrêt de la répression et des poursuites judicatures à l’encontre des militants du mouvement national et l’Amnistie des prisonniers et recherchés politiques .

poliJeanMarieUneliberaSulidaritacorse

Pour l’heure, Paris installe un troublant et dangereux climat de désordre en Corse, avec des manipulations politico-judiciaires orchestrées par certains apprentis sorciers, qui visent des responsables de notre parti, investis publiquement et sincèrement dans cette démarche d’apaisement. Pour autant, force est de constater que dans les sphères gouvernementales on s’escrime à prendre un chemin inverse, dans le but de déstabiliser le processus politique encours, d’hypothéquer gravement et dangereusement les voix de la paix.

Nous apportons notre soutien total et fraternel à Petru PAOLI, infatigable et dévoué artisan de la cause nationale du peuple corse et membre de notre exécutif, actuellement entendu dans les locaux parisien de la police politique du gouvernement et nous exigeons sa libération immédiate.

CORSICA LIBERA / ASSOCIU SULIDARITÀ

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)