X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Ce mercredi, alors que l’un de leurs confrères passait devant une commission d’examen de la CPAM de Haute-Corse pour avoir prescrit, selon celle-ci, trop de médicaments non-génériques, avec, en renfort pour la commission, un médecin expert de la CPAM de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, une centaine de médecins venus de toute la Corse ont manifesté leur mécontentement.

AltaFrequenza

 Ceux-ci, qui ont envahi le hall de la CPAM de Haute-Corse, ont rencontré le directeur de la CPAM et sont aussi, pour une vingtaine d’entre eux, montés signifier directement à la commission que celle-ci traitait le dossier avec exagération, en ayant omis, notamment, l’étape de la conciliation. Des médecins qui souhaitaient mettre un terme à cette réunion de la commission, mais qui ne l’ont pas fait afin de respecter les volontés du médecin inquiété par la commission qui souhaitait exposer tous ses arguments sur chacun des 110 dossiers le concernant. Et les médecins ont été très clairs sur un point, à savoir qu’il n’est plus question d’accepter de tels procédés.

On écoute le docteur François Agostini, président du syndicat des médecins libéraux de Haute-Corse.

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)