Produit CORSU E RIBELLU

X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Une véritable leçon de football, voici ce qu’a donné un SC Bastia conquérant et presque parfait à un bien pâle FC Nantes sur le score de 2-0.

AltaFrequenza

Sur les terrain des canaris, les bastiais ont rapidement pris en main la domination du match pour ne plus la lâcher. Dôtés d’une créativité offensive très fournie et intéressante, les hommes de Ghislain Printant ont étouffé leurs adversaires, incapables de se porter vers l’avant de façon cohérente et quasiment miroirs de ce qu’était le Sporting avant la prise en main de l’équipe par son coach actuel. Forcément, les assauts répétés et inspirés ont payé, avec une magnifique action lancée par Palmieri, mise sur orbite par Kamano et concrétisée par Sio dans un exemple d’osmose du collectif à la 30ème minute. Au retour des vestiaires, toujours aussi en jambes, le Sporting continuait à être impressionnant, une prestation encore facilitée par l’expulsion sévère d’Aristeguieta à la 64ème. Et onze minutes plus tard, après avoir mené son action du milieu de terrain face à des canaris démobilisés, Ayité a décoché une frappe de l’entrée de la surface qui a pris à revers le gardien nantais RIou qui s’est littéralement troué. Le Sporting confirme ainsi qu’il est sur un nuage avec treize matches sans défaite toutes compétitions confondues, et si l’écart avec la zone rouge reste de quatre points, le Sporting passe de la quinzième à la treizième place et n’a désormais que deux points de retard sur le dixième