X

Le peuple Grec s’est donné un nouveau gouvernement. Ce sont les urnes, après de grandes mobilisations qui ont porté Syriza au pouvoir. Selon les critères habituellement retenus par les états occidentaux, personne ne peut nier la légitimité démocratique de ce processus.

mancalogoOr la Banque Centrale Européenne ne tient pas compte de cela. En voulant imposer sa seule volonté, elle nie les préceptes qui fondent l’Union Européenne. Les grands états de celle-ci (Allemagne, France, Angleterre) cautionnent la BCE et exercent également des pressions afin de contraindre le gouvernement Grec a garantir les engagements pris par ses prédécesseurs. Ce déni de démocratie n’est pas une première.

Déjà le résultat du référendum au sujet de la constitution européenne a été foulé aux pieds par le gouvernement français. La gravité de ces faits doit interpeller toutes les formations politiques soucieuses du respect des volontés de changement qui s’expriment désormais au sein de l’Europe. Plus largement elle doit interpeller les forces progressistes qui se refusent à admettre que le pouvoir de la finance et des banques puisse supplanter les volontés populaires.

Nous sommes tous concernés. D’autant, que venus de ces sphères émanent les perspectives de soutien à des forces issues des droites ultra autoritaires, elles même très proches des courants de l’extrême droite. A Manca propose à toutes les forces politiques conscientes de ces dangers, de se réunir afin de créer les conditions pour que s’expriment les soutiens dont le peuple Grec a un besoin vital. Ce n’est pas aux économistes ni aux banquiers de décider du sort des peuples. Les ravages des politiques d’austérité dont ils sont les inspirateurs, plongent nos sociétés dans une récession d’ampleur inégalée depuis le second conflit mondial. Ensemble nous pouvons inverser la tendance.

Les grecs ont choisi de passer par les urnes, faisons respecter ce choix ! Ce minimum démocratique peut servir de base à une action collective. C’est pourquoi nous nous adressons ce jour à toutes les forces conscientes des enjeux. Nous proposons que se tienne rapidement une réunion afin de déterminer le fond et la forme des nécessaires mobilisations à venir.

A MANCA

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)