Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 15 juin à 12h58) La réforme visant à dédoubler les CP, même s’il s’agit d’une bonne réforme à notre sens, désorganise totalement les écoles et particulièrement les filières bilingues.

Afin d’assurer ce dédoublement, de nouveaux enseignants ont été affectés dans les écoles, mais plusieurs problèmes commencent à apparaître.

Là où il pouvait y avoir 3 CP existants, et en raison des effectifs globaux des écoles, seulement 2 ou 3 enseignants sont nommés pour la rentrée prochaine.

Ces nouveaux enseignants ne sont pas habilités en langue corse, alors que des classes bilingues sont à dédoublées.

Parfois ces nouveaux enseignants manquent d’expérience pour être affectés sur des classes de cours préparatoire.

En conséquence, les équipes pédagogiques des différentes écoles concernées optent pour une organisation de l’école particulièrement problématique : des classes de CE1, CE2, CM1 ou CM2 avec des effectifs surchargés dans des classes à double niveau et encadrés par des professeurs novices ; des CP dédoublés avec deux enseignants bilingues pour les deux classes bilingues et non pas la mise en place d’ un maître, une langue.

commandez en ligne vos produits « Corsu è Ribellu » du siècle dernier

Pour assurer ces dédoublements, et faute de recrutement suffisant, des classes ont été ou seront fermées dans d’autres établissements.

L’APC avait alerté sur les difficultés liées au dédoublement des CP dans les filières bilingues plus particulièrement, et l’exemple de l’école Joseph Pietri nous démontre aujourd’hui que nous avions raison.

L’APC réaffirme qu’il est nécessaire de maintenir les filières bilingues et que la généralisation d’un maître-une langue n’est pas une bonne manière de résoudre les problèmes liés au manque de ressource enseignante (pour preuve, le choix des équipes enseignantes dans différentes écoles).

Nous demandons donc de sursoir pour la rentrée au dédoublement des classes bilingues dans toutes les écoles.

Nous souhaitons que pour l’avenir, le grand plan de formation soit mis en place avec le plus d’efficience possible et que le calendrier visant à la mise en place d’un concours de recrutement unique soit respecté. Pour cela il sera nécessaire de faire un bilan des concours passés et actuels pour voir avec l’université comment conduire plus d’élèves vers ce concours.