Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale publié le 15 juin 2018 à 11h15) Opposition de l’Etat au rapprochement d’Alain Ferrandi et pierre Alessandri : perpétuation d’une vengeance d’état assumée par le pouvoir.

Le PNC constate, dans le droit fil des propos tenus par Emmanuel Macron lors de sa dernière visite en Corse, que la vengeance d’État initiée sous l’ère Chevènement, se perpétue voire s’accentue.

Comment expliquer autrement cet acharnement à refuser un droit élémentaire reconnu à tout détenu ?

Comment expliquer cette intransigeance alors que dans le « même temps « , l’Etat français l’élargit purement et simplement des dizaines de djihadistes ?

Pour le PNC, il est proprement inadmissible alors que la Corse a résolument fait le choix de la Paix, l’Etat de son côté s’enferre dans celui du Conflit.

Nous, militants du PNC, exigeons donc qu’A.Ferrandi et P. Alessandri soient très rapidement rapprochés.

PNC
14 juin 2018