Produit CORSU E RIBELLU

X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Les amateurs de mots d’esprit y verront une prune de discorde entre les pruniculteurs, la chambre d’agriculture régionale et les autorités

AltaFrequenza

.En effet, les pruniculteurs, après une réunion en chambre d’agriculture, ont été reçus par la DDTM à Bastia afin de discuter de la réduction de plus de 90% des aides européennes issues de l’enveloppe corse de la Politique Agricole Commune vers leur filière à partir de cette année. Un mouvement qui au niveau national a été aussi initié, mais dans des proportions trois fois moindres cette année, tout simplement pour arriver d’ici cinq ans à un lissage des aides européennes entre cultivateurs et éleveurs, les disparités existantes étant très importantes. Trop importantes aux yeux de la Chambre d’Agriculture de Corse qui a voulu, dès cette année, réaliser la plus grande partie du chemin, puisqu’à titre d’exemple, là où certains éleveurs ne touchent que trente centimes d’euro par hectare, les pruniculteurs touchaient jusque là 2 000 € par hectare. Mais pour Joseph Colombani, président de la Chambre régionale d’Agriculture qui soutient malgré tout les pruniculteurs qui seront reçus jeudi par le ministre de l’Agriculture Stéphane le Foll en visite en Corse, ceux-ci étaient pourtant au courant d’un tel lissage, bien que ceux-ci ne se soient pas rendus aux réunions publiques d’information, et surtout il n’est pas question de puiser dans l’enveloppe corse pour régler le problème de disparité avec le continent pour une filière vouée à l’extinction.

On écoute Joseph Colombani.