Produit CORSU E RIBELLU

X

(CorseMatinLes responsables d’Air Corsica et le président de l’exécutif Paul Giacobbi ont présenté, hier à la CTC, les grandes lignes des obligations de service public dans l’aérien, votées par l’assemblée de Corse jeudi

logo corsematin2011

Historique. Pour la première fois, l’assemblée de Corse a voté une baisse de la tarification sur les vols de « bord à bord ». Une décision qui aura un coût pour les caisses de la CTC, entre 3 et 4 millions d’euros, mais les responsables politiques assument parfaitement ce choix puisqu’ils font le « pari du dynamisme commercial ». « C’est le prix d’un engagement pour la Corse », a expliqué Paul Giacobbi.

Lors de la dernière session de l’assemblée de Corse, les élus ont adopté le rapport présenté par l’exécutif relatif aux obligations de service public (OSP) sur les services aériens réguliers entre la Corse et Paris (Orly), Marseille, Nice. Un rapport important, tant pour la compagnie Air Corsica que pour les usagers. Un rapport qui mise surtout sur le soutien des résidents dans leurs déplacements aériens vers l’hexagone.

LIRE LA SUITE SUR LE SITE CORSE MATIN