Produit CORSU E RIBELLU

X

Le public venu en soutien à l’intronisation de la nouvelle équipe municipale de droite à Aiacciu a chahuté et s’est moquée d’elle lorsque Josepha Giacometti, élue nationaliste, a répondu en langue corse à l’appel de son nom.

LinguacorsaCorsicacorselangueCela me fait malheureusement penser a ce jour à l’Assemblée de corse, même si la situation est moins dramatique, quand la Corse française républicaine, CFR, voulait alors nous empêcher de siéger dans l’hémicycle et de parler, (décembre 1984). Ils étaient tous derrière nous, élus nationalistes… Et il faut rappeler qu’ils voulaient nous peindre en bleu blanc rouge, ils avaient apporté des bombes de peinture avec eux, et le complot avait été ourdi dans le cabinet du maire ! L’état d’ esprit me semble malheureusement le même. Félicitations à certains qui ont voté pour la droite à Ajaccio.

U publicu di sustegnu a a nova meria di diritta d’aiaciu a fattu u scandalu e s’in hè risu d’edda quandu Josepha Giacometti, eletta naziunalista ha rispostu in corsu a u so nome pà l’appeddu di e presenti. Mi faci disgraziosamenti pinsa a quiddu ghjornu a l’assemblea di corsica, ancu se a situazione hè menu dramatica, quandu a CFR ci vurria impidi d’essa prisente et di parlà..(dicembre 1984) eranu tutti darreddu a noi eletti naziunalisti.. e ci vole a ramintà chi vulianu « pignacci in bleu blanc rouge » e che u cumplotu era sttatu pinsatu a a merria di diritta d’aiaciu d’allora, , in u cabinetu di u merri..avviani purtatu bombi di pittura. U spiritu mi pare disgraziosamenti u stessu. Felicitazione a certi chi anni vutatu pà a diritta.

Pierre Poggioli