Produit CORSU E RIBELLU

X

Pour Jean-Guy Talamoni de Corsica Libera, «c’est une manière d’amorcer la pompe mais c’est insuffisant. Il y a un certain nombre de dossiers qui devront être traités très rapidement comme la co-officialité de la langue corse, le statut de résident et la question essentielle des prisonniers politiques».

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU