Produit CORSU E RIBELLU

X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Invasione Turchina. Deux mots on ne peut plus clairs qui depuis le week-end dernier retranscrivent l’état d’esprit des supporters du SC Bastia pour la demi-finale de Coupe de la Ligue qui a lieu ce soir (mercredi) à 21h sur le terrain de l’AS Monaco.

AltaFrequenza

 En effet, ce sont près de 3 000 supporters bastiais qui seront présents au stade Louis-II, dont plus de la moitié faisant le déplacement depuis toute la Corse dans un bateau spécialement affrété ou par avion. Il faut dire que l’enjeu est colossal, car en cas de qualification, le Sporting goûtera à sa première finale d’une coupe nationale depuis treize ans et la Coupe de France en 2002 perdue au Stade de France contre Lorient, et sa première finale de Coupe de la Ligue depuis vingt ans et une finale perdue 2-0 au Parc des Princes face au Paris Saint-Germain, qui serait son adversaire le 11 avril prochain. Pour faire bégayer l’histoire vingt ans après, les joueurs bastiais auront la lourde tâche de faire tomber au bout de 90 minutes, des prolongations ou même des tirs au but s’il le faut une équipe monégasque qui reste sur treize matches sans défaite et un seul but encaissé. Le défi s’annonce des plus difficiles, mais l’entraîneur bastiais croit en ses hommes, d’autant plus que Gaël Danic et Giovanni Sio, les deux recrues les plus importantes du mercato, seront titulaires, et que le capitaine bastiais Cahuzac sera de retour de suspension.

On écoute Ghislain Printant, l’entraîneur du SC Bastia.