Produit CORSU E RIBELLU

X

(CorseMatin) L’avènement d’une collectivité unique ne serait pas la première tasse de thé dans laquelle les Corses ont envie de tremper leurs lèvres. C’est là le principal enseignement à tirer du sondage réalisé pour le magazine « Paroles de Corse » (qui consacre son dernier numéro à la réforme institutionnelle) par l’institut Opinion Way/C2C Corse*.

logo corsematin2011

Ainsi, 63 % des personnes interrogées estiment que la question institutionnelle n’est pas prioritaire. Toutefois, elles sont tout autant à se déclarer favorables à la mise en place d’une collectivité unique dont 31 % se disent « tout à fait favorables ». Par contre, faut-il mettre l’opinion qui suit sur le compte de la lassitude des urnes ou bien sur le manque de lisibilité du projet voté par l’assemblée de Corse, toujours est-il qu’une majorité significative des sondés (58 %) ne tiennent pas à être consultés par voie référendaire. En tout cas, à leurs yeux, ce n’est pas indispensable.

LIRE LA SUITE SUR LE SITE CORSE MATIN