Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – publié le 15 juin à 18h30Le Cullettivu per a Salute in Piaghja Urientale a organisé ce vendredi 15 juin 2018 à partir de 18h30 à la salle des fêtes de Ghisonaccia une réunion publique d’information à la population.

Une réunion qu’il s’était engagé à tenir avant la phase de consultation obligatoire du prochain Projet Régional de Santé.

Il a été fait état des avancées obtenues depuis deux ans par le Collectif :

  • financement d’une étude réalisée par le CNEH pour définir les besoins de santé du territoire,
  • création d’une association loi 1901 afin de pouvoir créer un poste de coordonnateur pour mettre en place le projet de territoire de la Plaine financé par l’ARS et aider les professionnels de santé à mieux se coordonner et à se structurer au sein d’ESP ou de MSP,
  • remplacement du véhicule SMUR,
  • financements pour l’ouverture d’une Maison de Garde devant répondre à la problématique de la permanence des soins,
  • autorisation d’implantation d’une IRM,
  • autorisation délivrée pour la création d’un Centre de Rééducation dont les travaux ont commencé et où seront installés des lits de l’hôpital de Bastia (courts séjours, long séjours et soins palliatifs),
  • prévision d’une étude de définition des besoins de la population du territoire au bout d’un an de mise en place de ces nouveaux équipements,
  • soutien écrit d’ores et déjà de l’ARS pour demander auprès du ministère une étude quant à l’implantation d’un Hôpital Public de Proximité si l’étude en démontre le besoin…

Le Collectif pour la Santé en Plaine Orientale a organisé une réunion publique pour évoquer son bilan et l’avancée sur les demandes formulées auprès de l’ARS  avant la mise en place du nouveau Plan régional de Santé. Sur les six demandes majeures du Collectif, celui-ci à obtenu satisfaction sur un certain nombre de points. Le Collectif s’est constitué en association Loi 1901 pour avoir plus d’audience auprès de l’ARS.  Il a été entendu sur le recrutement d’un coordinateur de santé pour améliorer l’offre de soins sur plusieurs niveaux. Son rôle sera la mise en coordination des différents acteurs médicaux du territoire. Autre point important, la création d’une maison médicale de garde. Quatre  médecins se sont portés volontaire pour faire leurs gardes et les fonds sont débloqués pour lancer la construction.Toujours à ce sujet, le collectif a obtenu également la mise à disposition d’un scanner et d’une IRM mais aussi un médecin interne qui sera présent pour les urgences.


Revue de presse

(Alta Frequenza)


Lettre du Collectif « Per u drittu à a Salute in Piaghja Urientale » adressé à l’ARS de #Corse