Produit CORSU E RIBELLU

X

Le MIR (Mouvement International pour les Réparations), constate une fois de plus que l’Histoire peut servir de tremplin à des gens qui, sans honte et sans vergogne s’acharnent, sur les Améridiens exterminés et les africains que leurs ancêtres ont réduit en esclavage, non par soucis d’humanité, mais par vice, cupidité et barbarie; aux seules fins d’asseoir un capital dont ils sont les fiers héritiers.

MIR-GuadeloupeLe MIR-Guadeloupe est donc conforté en sa demande en réparations non négociables, par ces descendants d’esclavagistes qui confirment et assument l’héritage de leurs auteurs.

Aussi, le MIR-Guadeloupe note qu’enfin ces descendants d’esclavagistes, ne contestent plus les faits de crime contre l’humanité commis par leurs ancêtres. Leurs décisions, en cette ouverture de la décennie des africains descendants instaurée par l’ONU, est un viol de plus à mettre à leurs actifs ;

Le MIR-Guadeloupe, en sa qualité d’organisation afro-descendante légitime pour exiger les Réparations pour la Trafic Négrier Transatlantique (T.N.T), et l’esclavage, – actes reconnus comme étant des Crimes contre l’Humanité – réclame sans conditions que la vérité historique soit faite et exige l’arrêt immédiat de la falsification éhontée de l’Histoire.

Le MIR appelle tous ses militants et sympathisants, à réagir efficacement contre ce viol en bande organisé à l’encontre de nos ancêtres et de nous mêmes.

EXIGEONS REPARATIONS IMMEDIATEMENT

En mémoire de nos ancêtres