Produit CORSU E RIBELLU

X

Le MIR (Mouvement International pour les Réparations), a pour objectif et vocation de rappeler, à qui doit l’entendre, que toutes injustices, viols des droits et ou attaques d’où qu’elles viennent seront dénoncées, combattues et des réparations seront exigées.

JusticeProcesCorserepression (1)Dès lors, le MIR-Guadeloupe s’indigne de ce qui arrive à l’UGTG, et ce mardi 20 janvier lui exprime son total soutien car il est confrontée une fois de plus, à la répression aveugle et partiale de l’Etat colonialiste français au travers de la personne de Mr. Charly LANDO ex Secrétaire Général adjoint de l’UGTG. Ce dernier est trainé ce jour devant le Tribunal de Pointe-à-Pitre, sous le fallacieux chef d’accusation d’homicide involontaire. Il lui est reproché d’avoir tenu un rôle indirect dans le décès d’un jeune motard en février 2009 à Saint-François.

Aussi, le MIR dénonce avec la plus grande fermeté, ce procès arbitraire pour des faits tout droit sortis d’un imaginaire partisan, et dont le but avéré est de mettre à genoux des syndicalistes de l’UGTG, qui se battent journellement pour le respect des droits légitimes des travailleurs Guadeloupéens. Cela agace et on veut les faire taire.

Le MIR note que sur dix sept personnes impliquées, seul Charly LANDO est traduit devant leur Cour ce jour. Pourquoi ? C’est, nous semble-t-il une forme à peine voilée d’écrasement de toute velléité de liberté contre un système inique et injuste.

Le MIR retient également que la date retenue : le 20 janvier, n’est en rien innocent. La justice coloniale française veut punir le syndicat UGTG qui a eu l’audace d’ébranler son système en disant non à la Pwofitasyon, non à l’exploitation des plus démunis.

Le MIR constate par ailleurs, la politique de deux poids deux mesures de la France qui depuis plus de dix jours, crie à hue et à dia pour sa Liberté violentée. Alors qu’elle se permet pourtant sans sourcilier de piétiner la LIBERTE Syndicale, avec un subterfuge bien rodé.

Le MIR exige que cette parodie de justice aboutisse à la relaxe immédiate de Charly LENDO, nous soutenons Charly.

Le MIR appelle tous ses militants et sympathisants, à participer nombreux au rassemblement du mardi 20 janvier 2015 à 14 h devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre, pour dire non à l’assassinat déguisé du syndicalisme, non à la privation de LIBERTE.

Abymes, le 19 janvier 2015.

Line HILGROS
Présidente du MIR Guadeloupe