Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 11 juin 2018 à 12h48) En maintenant le procès de 8 militants nationalistes, dont Petru Paoli, devant la cour d’assises de Paris, l’état persiste dans le déni du processus de paix engagé en 2014 par le FLNC, et consolidé par l’union du mouvement National, aujourd’hui aux responsabilités. 

Libertà pè i patriotti !

Il se refuse ainsi à tourner clairement, et résolument, la page de plusieurs décennies de conflits, de souffrances et de drames. Pire encore, il paraît conforter la ligne tracée par M. Macron dans l’île, pourtant unanimement décriée, en bafouant notre volonté d’émancipation et d’apaisement.

Alors même que l’on évoque aujourd’hui, au sein du gouvernement, la possible libération de dizaines de djihadistes incarcérés, nous n’accepterons, pour notre part, aucune condamnation de ces patriotes corses, et moins encore la plus infime des privations de liberté.

Le PNC sera naturellement présent lors de ce procès, et tient à manifester son entier soutien aux militants appelés à comparaître et à leurs familles.

PNC

11 juin 2018