X

(article du 7 janvier 2015) Marc’Anto s’investissait au quotidien pour notre langue, notre culture, notre économie au sein de son village de Conca, et au-delà, de toute la Corse. 

DoluMimoriaDans les dernières heures de l’année 2014 (31 décembre 2014),  nous apprenions la disparition de notre ami et compagnon, Marc’Anto Mannarini.

Il défendait le principe de l’unité patriotique. C’est dans cet esprit qu’il était à nos côtés.

Nous perdons non seulement un patriote Corse, mais surtout un homme qui nous aura imprégné de sa gentillesse, de son dévouement et de sa sincère amitié.  Il va terriblement nous manquer.

En ce début d’année, où il est naturel de souhaiter nos vœux de bonheur et de bien être à tous, nous tenons particulièrement à  nous associer à la douleur de sa famille et de ses proches, en leur réaffirmant toute notre affection et nos plus sincères condoléances.

Eri un babbu di famidda,  un omu di cori, un omu sinceru
Ti ni sé andatu troppu prestu Marc’Anto.

U RIACQUISTU DI PORTIVECHJU

——————————

Fabiana Giovannini, Femu A Corsica: S’hè spentu un amicu. Marc Antoine Mannarini ùn hè ghjuntu à francà l’annu… Hà chjosu l’ochji in u so paese di Conca, vultendu à truvà u so babbu è u so fratellu. O Marc’Antò, i nostri cori si sò empiuti di tristezza è pienti. Riposi in pace o amicu.

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)