Produit CORSU E RIBELLU

X

La Corse compte toujours plus d’habitants avec le taux de croissance démographique le plus élevé des “Régions de France”…

Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) qui vient de publier les populations légales des communes, notre Île connaît ainsi le taux de croissance démographique le plus élevé des “Régions de France métropolitaine”.

Dernier recensement Insee (janvier 2012), la population de l’île (2007-2012) a connu une augmentation annuelle de 1,11% en moyenne, soit le double de la croissance moyenne hexagonale. Au 1er janvier 2012, la Corse comptait 17.000 de plus qu’en 2007 soit un total 316.257 habitants.

La Haute-Corse est la plus peuplée avec 54% de la “population de Corse” et 1,3 % de taux de croissance démographique. En Corse-du-Sud, l‘augmentation est de 0,9 % .

Le solde naturel est quasiment nul : les décès (2.920 en 2012) étant à peu près équivalent aux naissances (3.010 en 2012), c’est donc Le solde migratoire, on s’en saurait douté”, explique cette augmentation de la démographie “insulaire”.
En 2040, selon une projection de l’Insee, si ces tendances démographiques se maintiennent, la Corse compterait 350.000 habitants. L’île, selon l’INSEE, connaîtra un vieillissement rapide de sa population qui deviendrait ainsi la plus âgée de France. En 2040, un “insulaire” sur trois aura plus de 65 ans et un sur huit plus de 80 ans.

pierre poggioliDans tous les cas, quelle que soit l’origine de ces nouveaux arrivants qui vont pouvoir pour la plupart s’inscrire sur nos listes électorales et décider des choix pour la corse à toutes les échéances électorales (à fortiori en cas de référendum), la triste et insupportable réalité est que la colonisation de peuplement de la Corse se poursuit (à un rythme soutenu depuis l’an 2000) et que les Corses (d’origine ou d’adoption) sont de plus en plus minorisés dans leur pays (et ignorés en tant que peuple avec leurs droits sur leur terre). La Corse ne fabriquant plus de Corses, car n’en ayant plus les moyens réels.

Si nous étions aux Etats-unis, nous aurions pu avoir un tableau des origines de ces nouveaux arrivants, mais en France, cela n’est pas au mieux “politiquement correct” au pire illégal.

NUTIZIE NUSTRALE
Pedru Poggioli

5 janvier 2015