Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale, publié le 7 juin 2018 à 16h45) 29 prisonniers politiques ont été rapprochés depuis le début de l’année. 4 prisonniers politiques ont été rapatriés en Corse, 6 prisonniers politiques en catalogne et 19 prisonniers politiques Basques dans les prisons de Mont de Marsan et de Lannemezan.

Six des neuf dirigeants indépendantistes catalans emprisonnés pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne ont été transférés mercredi 4 juillet dans une prison de la région, après la décision en ce sens du gouvernement espagnol destinée à apaiser les tensions.

L’application du droit, rien de plus.

Des années de combats pour que le rapprochement familial des prisonniers politiques condamnés dans un premier temps aboutissent, et ensuite pour les prisonniers politiques en préventive soient eux aussi rapprochés.

Il reste 7 prisonniers politiques en exil, Yvan Colonna condamné et emprisonné depuis 2003 (+15 ans en exil), Serge PoilBlan en préventive depuis 2015, libéré et assigné à résidence depuis mai 2018, Alessandri Petru et Alain Ferrandi, condamné et emprisonné depuis 1999 (+19 ans en exil). Ainsi que Cyril Garcia Tomasi, Marc Ganu et Laurent Susini.

4 rapprochements

Depuis Juin 2014, et le dépôt des armes du FLNC, quelques chiffres pour la Corse :

  • 2018 (4 rapprochements, 2 libérations sous Contrôle Judiciaire + 3 emprisonnements)
  • 2017 (5 libérations fin de peine)
  • 2016 (3 rapprochements, 11 libérations dont 3 fin de peine)
  • 2015 (2 rapprochements, 5 libérations dont 3 fin de peine, )
  • juin 2014 à décembre 2014 (2 rapprochements, 1 libération fin de peine)

 

#Corse – Depuis juin 2014, la fin annoncée de la clandestinité et les victoires institutionnelles : 22 libérations et 11 rapprochements – Dossier en cours de réalisation