Produit CORSU E RIBELLU

X

A Ajaccio, le juge des référés du tribunal de grande instance a mis en délibéré, au 27 septembre prochain, sa décision sur la demande d’expulsion immédiate du squatt du Finosellu formulée par la municipalité, pour des raisons sanitaires. La municipalité d’Ajaccio rappelle qu’un des 5 bâtiments qui constituent l’ancien collège du Finosellu a brûlé, à deux reprises, il y a maintenant deux ans… La ville ajoute que les conditions de vie y sont totalement insalubres, voire dangeureuses… Pour l’avocate des 9 personnes assignées, Me Marylène Camilli-Buquet, la bâtisse qu’elles occupent est entretenue et bien moins dangeureuse que ne le dit la ville… L’avocate précise, en outre, qu’à quelques mois de l’hiver, la municipalité n’a prévu aucune solution de relogement pour les squatteurs du Finosellu.

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :