Produit CORSU E RIBELLU

X

Paul Trojani a officiellement informé hier le préfet de Corse de sa démission de la présidence de la CCI régionale. Même s’il dit, dans le courrier adressé aux élus, qu’il ne veut « pas nuire aux intérêts supérieurs de l’institution », il marque par ce geste à la fois son hostilité à l’instauration d’une présidence tournante et son ras-le-bol face aux tergiversations tant au niveau du gouvernement que de l’assemblée de Corse sur le choix du lieu d’implantation du siège de la chambre consulaire régionale.

Paul Trojani a officiellement informé hier le préfet de Corse de sa démission de la présidence de la CCI régionale. Même s’il dit, dans le courrier adressé aux élus, qu’il ne veut « pas nuire aux intérêts supérieurs de l’institution », il marque par ce geste à la fois son hostilité à l’instauration d’une présidence tournante et son ras-le-bol face aux tergiversations tant au niveau du gouvernement que de l’assemblée de Corse sur le choix du lieu d’implantation du siège de la chambre consulaire régionale. Paul Trojani n’avait plus les coudées franches. Les membres du bureau régional de Corse-du-Sud ne partagent pas ses positions et les deux réunions de concertation n’ont pas permis de trouver un compromis. En démissionnant, il exprime le souci d’éviter ce qu’il appelle« une fracture rapide ».

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU