Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) ) – Comment va tourner le débat qui va se dérouler ces jeudi et vendredi à l’Assemblée de Corse? Le point d’interrogation peut être posé avec une certaine inquiétude après avoir suivi, vendredi dernier, un débat digne d’un conseil général relatif à l’implantation de l’office public foncier.
AltaFrequenza

 Les conseillers territoriaux, qui par définition représentent toute la Corse, seront contraints de prendre un peu de hauteur pour résoudre la quasi quadrature du cercle. Comment en effet supprimer les départements, car il s’agit bien de cela, sans que ceux qui les représentent, les conseillers généraux, aient le sentiment de disparaître dans le puits sans fond du « centralisme territorial »? Dans la seule majorité de gauche de l’Assemblée, des points de divergence se font jour, à l’image de Corse Social Démocrate qui donnait la semaine dernière une conférence de presse sur ce sujet. Le groupe se prononce pour une collectivité unique, mais une vraie collectivité unique et la proposition actuellement proposée par le comité stratégique: une assemblée de Corse plus deux établissements publics, lui semble bien compliquée. CSD met en débat une collectivité unique de 86 membres basée sur une assemblée de 43 membres et 43 autres membres issus d’un collège qui représenterait les territoires.

Écoutez Antoine Orsini, pour Corse Social Démocrate