X
(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – L’avenir s’assombrit chaque jour un peu plus du côté de la SNCM, placée depuis quelques jours en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Marseille. Nouvel évènement en date, les propos de secrétaire d’Etat au Transports ce mardi qualifié de coup dur par beaucoup. Alain Vidalies n’a en effet pas caché son pessimisme concernant la transmissibilité de la Délégation de Service Public à un éventuel nouveau repreneur. Le secrétaire d’Etat, après avoir rencontré à Bruxelles les commissaires à la Concurrence et aux Transports, a reconnu l’échec de la négociation. Dans le cas où un repreneur serait choisi dans le cadre du redressement judiciaire de la compagnie maritime, il faudrait donc lancer un nouvel appel d’offres afin d’envisager par la suite la mise en œuvre d’une nouvelle DSP, ce qui pourrait prendre plusieurs mois. Cette nouvelle, présentée par beaucoup comme un énième coup de massue, est au contraire une bonne chose selon la CGT des marins, car pour préserver la délégation de service public, il faut automatiquement sauver la SNCM. Ecoutez Frédéric Alpozzo, qui revient aussi plus largement sur le sort de la compagnie Ecoutez-la sur ALTA FREQUENZA

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet