Produit CORSU E RIBELLU

X

Aurore Martin sera jugée à partir du 12 janvier par l’Audiencia nacional de Madrid. La justice espagnole lui reproche notamment d’avoir participé à des réunions publiques du parti indépendantiste Batasuna, interdit en Espagne mais pas interdit en FRANCE.

aurore-Martin_interpellee35 militants de la gauche radicale abertzale (patriote) se retrouveront sur le banc des accusés, jugés pour appartenance à une organisation terroriste. Parmi eux, plusieurs membres historiques de ce mouvement comme Pernando Barrena et Juan José Petrikorena. Aurore Martin, 35 ans, assistera à ce procès. Elle s’exprimera, jeudi, à ce sujet lors d’une conférence de presse qui aura lieu à Bayonne. (source)

Plus de 4 années d’acharnements répressifs contre Aurore Martin (voir dossier)

En 2011: La militante basque Aurore Martin, qui vivait cachée depuis six mois pour échapper à la décision de la justice française de la transférer en Espagne, avait annoncé sa décision de sortir de la clandestinité. L’Associu Sulidarità et Corsica Libera la soutiennent dès les premiers jours de son retour de clandestinité. Manifestations de soutien se succèderont, une tentative d’interpellation se soldera par un échec, des prises de positions internationales se mettent en place dès le mois de juin 2011.

Un an après, en 2012, elle est interpellée, et emprisonnée, puis relâchée. Depuis son engagement militant sans faille est récompensé par une répression inique.