Produit CORSU E RIBELLU

X

Cofondateur du mouvement Corsica Libéra représenté à l’Assemblée de Corse depuis 2010, Pierre Poggioli est une figure historique du nationalisme corse. Il a connu les combats clandestins, et les a racontés dans son ouvrage « FLNC, années 70 » (1).

Mais aujourd’hui, à 61 ans, le porte-parole de Corsica Libéra n’est plus clandestin. Il n’est plus même persona non grata à l’université. « J’ai passé une maîtrise de droit à l’université de Nice en 1975. J’ai été exclu pour cause de militantisme par un conseil de discipline de Paris. J’ai fait appel. » Le jour de l’appel, il était en cavale. Il s’était dit qu’un jour, il reprendrait le fil de cette histoire, et ses études.

Matériau souterrain

En juin dernier, le militant a été fait docteur en sciences politiques à l’université Paul-Cézanne d’Aix-en-Provence pour sa thèse : « IRA (Irlande), ETA (Pays basque), FLNC (Corse) : analyse comparative ». Une première. « Il y avait des études sur un territoire, ou deux, mais jamais sur les trois de façon comparée », assure le docteur en sciences-po frais émoulu.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU